Après l'euphorie des commandes de spas et de piscines, les fabricants européens se heurtent à un problème de réapprovisionnement. Certes, les chiffres d'affaires s'envolent, souvent avec des croissances à 2 chiffres. Mais, il va falloir faire le bilan de cette saison et les résultats escomptés ne sont malheureusement pas au rendez-vous.

Quel constat pour le marché de la piscine ?

Des prix qui s'envolent : matières premières, composants, transport...

En effet, tout a augmenté... et cela va continuer... Les plastiques de toutes sortes, les pièces à sceller, les filtres, pompes, électrolyseurs, liners, PVC armés, bâches, etc.
Les composants électroniques, les semi-conducteurs, le cuivre, qui équipent nos pompes, armoires électriques, transformateurs, projecteurs, pompes à chaleur, électrolyseurs, pompes doseuses, robots nettoyeurs, régulations... Quant aux produits chimiques, il devient non seulement de plus en plus difficile de s'en procurer, mais en plus, leur prix s'est complètement envolé. Sans compter que le principal fabricant de chlore organique basé aux USA a dû fermer ses portes pour l'instant, suite à un gigantesque incendie.

Les fabricants de produits chimiques chinois ont préféré produire pour les Américains, en manque de producteur local et qui acceptent de payer les produits plus chers que les Européens. C'est la fameuse « loi du marché » ...

Tous les transports maritimes et ferroviaires en provenance des pays d'Asie à bas coût ont vu leurs prix multipliés par 5, par 10, voire plus ! Et, sans garantir que les containers seront chargés sur les navires, car le capitaine, seul maître à bord, choisit les marchandises qu'il veut bien transporter et bien sûr, celles qui lui rapportent le plus.
Le rebond du marché de la piscine et du spa a pris plus d'ampleur que prévu, créant un déséquilibre sur les marchés de notre profession, et pas seulement...
Cette hausse des prix est aussi accentuée par l'énorme et insatiable appétit du géant chinois, conforté par la demande de la production mondiale.

Tout cela, bien entendu, fait flamber les prix, et se répercutera inévitablement sur vos achats, puis par ricochet, sur vos marges. 
Soyez donc encore plus vigilants sur vos marges, vos frais, votre suivi de comptabilité analytique par client, ...
Cette situation problématique est sûrement passagère... et espérons-le, tout devrait se normaliser dans les prochains mois. Mais cette pandémie internationale n'a pas encore été vaincue. Nul aujourd'hui ne peut dire de quoi demain sera fait...

Des carnets de commandes cependant encore bien garnis

Il va falloir achever les chantiers, être livrés correctement, trouver de nouveaux collaborateurs. Restons réalistes, les ventes vont revenir à une situation normale, donc, difficiles. Il faudra redoubler d'efforts et s'armer d'arguments commerciaux convaincants vis-à-vis de vos concurrents, trouver de nouvelles idées marketing, continuer à séduire vos clients et poursuivre, pourquoi pas, cette formidable embellie que nous vivons actuellement.

Richard CHOURAQUI
Consultant Piscine
MABIS Consulting
rc.mabis@gmail.com